Comment défendre l’égalité de genre?

Objectif : promouvoir la défense des droits des femmes et de l’égalité de genre dans les forums internationaux et régionaux

En tant que représentante de Dianova, j’ai assisté en juin dernier à l’atelier consacré à la défense des droits des femmes et à l’égalité de genre organisé à NY par le Comité des ONG sur le Statut des Femmes (NGO CSW New York) dans le cadre des Objectifs de Développement Durable (ODD). C’était le tout premier événement visant à apporter aux participants un certain nombre de compétences en matière de droits et d’autonomisation des femmes et d’égalité de genre lors des forums politiques des Nations Unies.  Au cours d’une session particulièrement interactive, des membres d’organisations de la société civile, des délégués ainsi que divers participants ont fait part de leur expérience dans le but de renforcer les activités de plaidoyer afin d’avoir un impact positif sur la vie des femmes et des jeunes filles partout dans le monde.

NGO CSW New YorkChacun de nous avait la même idée de départ : promouvoir les droits et la dignité des femmes et des jeunes filles doit être un élément transversal des politiques et des pratiques des Etats. Il ne s’agit pas d’un favoritisme de genre et ce n’est pas non plus une forme de discrimination à l’envers. Le fait est que partout dans le monde les femmes et les filles sont parmi les populations les plus vulnérables, marginalisées et laissées pour compte. Ce c’est que tout récemment que l’on a entrepris de dénoncer systématiquement la condition actuelle des femmes.

No womenDans le contexte des Nations Unies, il est particulièrement indiqué de défendre l’intégration des droits des femmes étant donné que quelque 7 des 17 ODD n’incluent aucune disposition spécifiquement liée au genre dans leurs objectifs. Par exemple, bien que les femmes et les filles aient été historiquement écartées des progrès technologiques, l’ODD n°9 (bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation) n’a pas jugé nécessaire d’intégrer quelque élément que ce soit en matière d’égalité de genre dans l’objectif d’un développement industriel solidaire. De même, étant donné les répercussions dramatiques des conflits armés sur les femmes, il est surprenant de voir que l’ODD n°16  (promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques) n’inclut aucun élément à ce sujet. Par voie de conséquence, il est essentiel de défendre l’intégration de la perspective de genre, non seulement aux Nations Unies, mais aussi dans les contextes les plus divers.

Des trucs pour un plaidoyer efficace

Il y a plusieurs façons de faire du plaidoyer lors des forums internationaux et régionaux si l’on veut avoir une influence en matière d’égalité de genre. On peut intervenir lors de rencontres officielles, organiser ses propres événements, produire des documents clés, soumettre des études ou autres documents lors des débats de haut niveau, ou encore rencontrer en direct les chargés de mission des différents Etats. On peut prendre pour thème une question structurelle, une question de responsabilité, des facteurs d’interconnexion, de discrimination, discuter d’une plus grande autonomisation et participation, etc. quel que soit le thème abordé, il faut essayer d’utiliser des méthodes créatives.

De toutes les manières, vous devez toujours avoir votre discours en tête, juste au cas où. Si cela arrive, souvenez-vous que le dialogue est plus efficace que l’attaque frontale et le fait d’avoir un bon sens du timing peut être déterminant.  De plus, soyez attentifs aux plus simples détails, cela peut être la clé d’une démarche réussie.

Gender equality symbolPar exemple, si vous le pouvez, saluez les délégués dans leur propre langue. Ce que vous pourriez y gagner de pire c’est un sourire. Utilisez un langage direct pour présenter votre cause, sans agressivité, et essayez au maximum de respecter les éléments de langage convenus, ainsi que les termes, les définitions et le contexte politique qui entourent le sujet que vous abordez.  Mettez l’accent sur ceux et celles qui soutiennent votre point de vue (autres Etats, organismes importants, personnalités). Si possible, effectuez une recherche préalable afin d’établir la relation existant entre la cause que vous défendez et les avantages que l’Etat en question pourrait obtenir en soutenant cette cause. Il est également utile de connaître la fonction et les motivations du délégué avec lequel vous entrez en contact. Essayez de rencontrer ceux qui sont le plus à même de partager vos idées. Si une opportunité se présente, n’hésitez pas à inviter la personne à venir en parler autour d’un café. Et, précaution élémentaire: n’oubliez pas d’échanger vos cartes de visite !

L’app “Droits Humain des Femmes et des Jeunes Filles” et le pouvoir du langage

Afin de faire progresser plus facilement les normes internationales en matière de droits des femmes, la mission permanente des Nations Unies en Suisse a présenté une nouvelle applications nommée  W’sHR app. Il s’agit d’une base de données mobile donnant accès à divers documents internationaux et régionaux, à une base juridique ainsi qu’à des éléments de langages préétablis sur les différents sujets concernant les droits des femmes et des jeunes filles. La possibilité d’accéder facilement à une information vérifiée peut véritablement changer le cours d’une négociation. Cette application est un outil puissant pour la société civile et les autres parties prenantes car elle leur permet de préparer des arguments cohérents et efficaces lors des négociations, dans les réunions de plaidoyer ou autres rencontres.

whr-appIl est particulièrement utile de pouvoir accéder à ces documents et d’identifier rapidement les éléments de langage requis lorsqu’on développe des activités de plaidoyer. D’une part, parce que ce type d’informations peut aider à promouvoir des politiques et des pratiques laissées de côté par les états membres. D’autre part, parce que les organisations savent que les états peuvent être réticents à aller au-delà des éléments de langage sur lesquels il a fallu du temps pour se mettre d’accord. Ainsi, comme le progrès se fait aussi dans les mots, il peut être efficace de démontrer que les mots utilisés dans votre campagne ont justement été déjà acceptés dans certains forums internationaux ou régionaux.